Pénurie de médicaments en France

Pénurie de médicaments

L’UFC-Que Choisir alerte sur les pénuries de médicaments en France et présente des recherches alarmantes. L’année dernière, il y a eu au moins 2 400 pénuries. Et les résultats ont été très alarmants. En effet, de nombreux médicaments d’un grand intérêt thérapeutique, dont l’interruption du traitement aurait des conséquences dramatiques pour les patients, connaissent actuellement des pénuries… Selon l’UFC-Que Choisir, les pénuries de médicaments ont quasiment triplé en trois ans. Autrement dit, six fois plus qu’il y a quatre ans. A titre de comparaison, seules 340 ruptures de stock ont ​​été signalées en 2022, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Problème : Les solutions proposées par les laboratoires sont loin d’être satisfaisantes. Dans 30 % des cas, les patients doivent passer à un autre médicament. La décision est « parfois mauvaise car le changement peut entraîner des effets secondaires plus graves ou nécessiter un temps d’adaptation au nouveau dosage », souligne l’association.

12 % des fabricants recommandent des solutions considérées comme des « derniers recours », comme la réduction du dosage. Pire encore, dans 18 % des cas, ils ne proposent aucune solution alternative. Or, l’arrêt du traitement peut avoir des conséquences désastreuses chez les patients souffrant de pathologies graves.

En 2024, plus de 5 000 médicaments risquent de connaître des pics ou des interruptions d’approvisionnement à l’ANSM. Au niveau local, pharmaciens, médecins et patients s’organisent tant bien que mal.

À l’exception de quelques médicaments, non seulement la situation ne s’améliore pas, mais elle s’aggrave même. Antibiotiques, médicaments contre l’hypertension ou le cholestérol, antidiabétiques, antiépileptiques, médicaments ophtalmiques, etc.

Dans 90% des cas, le pharmacien trouve une solution alternative en recherchant dans les rayons un autre médicament aux propriétés identiques ou en commandant un générique auprès de ses fournisseurs. Mais ne trouvant pas d’analogues disponibles, le pharmacien est obligé de se tourner vers les médecins pour rechercher d’autres options thérapeutiques.

Compenser le manque de médicaments grâce aux achats en ligne : Praticité et Accessibilité

Dans la société contemporaine, où le problème croissant du manque de médicaments suscite des inquiétudes, les pharmacies en ligne se révèlent être un moyen efficace de pallier cette pénurie. Chaque année, le nombre de cas de médicaments manquants augmente, suscitant des préoccupations sérieuses parmi les patients et les organisations de santé.

Cependant, grâce aux possibilités offertes par les pharmacies en ligne, les patients peuvent contourner ces limitations et répondre à leurs besoins en médicaments de manière plus pratique. Un aspect crucial est la diversité des médicaments proposés en ligne, ce qui permet de trouver des alternatives lorsque les médicaments habituels ne sont pas disponibles.

Les achats en ligne offrent également des avantages tels que la comparaison des prix et l’obtention d’informations détaillées sur chaque médicament. Cela aide les patients à prendre des décisions éclairées et à choisir des options optimales en fonction de leur budget et de leurs besoins.

Un autre avantage des pharmacies en ligne est la commodité de la livraison. Dans des situations où se rendre à la pharmacie peut être difficile, en particulier pour les personnes âgées ou celles ayant des limitations de mobilité, les commandes en ligne assurent une livraison rapide et pratique directement à la porte.

Malgré ces avantages, il est important de noter que lors des achats dans les pharmacies en ligne, il est nécessaire d’être attentif et de choisir des plateformes fiables. Les patients doivent s’assurer de la certification des pharmacies et consulter les avis d’autres clients.

Ainsi, l’utilisation des pharmacies en ligne représente une approche prospective et pratique pour pallier le manque de médicaments. Cette approche offre non seulement aux patients l’accès aux médicaments nécessaires, mais améliore également la disponibilité générale et l’efficacité des soins de santé.