Acheter Plaquénil 200 mg en ligne

acheter plaquenil en ligne

Action pharmacologique du médicament

Le plaquenil est un agent anti-inflammatoire, immunosuppresseur, antipaludéen et antiprotozoaire. Après administration orale, l’hydroxychloroquine est rapidement et presque complètement absorbée. Dans le foie, il est partiellement transformé en métabolites éthylés actifs. Le médicament inchangé et ses métabolites sont bien distribués dans le corps. Il s’accumule dans les tissus à métabolisme élevé (dans le foie, les reins, les poumons, la rate – dans ces organes, la concentration dépasse de 200 à 700 fois la concentration plasmatique ; système nerveux central, érythrocytes, leucocytes), ainsi que dans la rétine et tissus. L’hydroxychloroquine et ses métabolites sont excrétés principalement dans les urines et, dans une moindre mesure, dans la bile. Le médicament est libéré lentement, la phase terminale T1/2 est d’environ 50 jours (à partir de sang total) et 32 ​​jours (à partir de plasma). Dans les 24 heures, 3 % de la dose administrée du médicament sont excrétés dans l’urine. L’hydroxychloroquine traverse la barrière placentaire et se retrouve en petites quantités dans le lait maternel.

Acheter Plaquénil sans ordonnance

Principes actifs: Hydroxychloroquine sulfate
Groupe clinique et pharmacologique: Médicament antipaludique et amibicide. Immunosuppresseur
Classe pharmaco-thérapeutique: Agent antipaludique
Disponible disponible en comprimés de 200 mg, 400 mg

Acheter Plaquénil à partir de €0.70 par pilule

Le plaquenil a des propriétés antipaludiques et a également des effets anti-inflammatoires et immunosuppresseurs dans le lupus érythémateux disséminé, la polyarthrite rhumatoïde aiguë et chronique. L’hydroxychloroquine a les propriétés d’un immunosuppresseur modéré, supprimant la synthèse du facteur rhumatoïde et des composants de la réaction de phase aiguë.

L’efficacité de Plaquenil est associée aux effets anti-inflammatoires et immunomodulateurs suivants de l’hydroxychloroquine :

  • une augmentation du pH intracellulaire ralentit la réponse antigénique et diminue la liaison des peptides aux récepteurs du complexe majeur d’histocompatibilité (CMH). Moins de récepteurs antigéniques du CMH atteignent la surface cellulaire, ce qui entraîne une diminution de la réponse auto-immune ;
  • une diminution de l’activité de la phospholipase A2 à des concentrations élevées d’enzymes lysosomales ;
  • une diminution de la concentration des cytokines IL-1 et IL-6, conduisant à une diminution des paramètres cliniques et biologiques de la réponse auto-immune. Puisqu’il n’y a pas de perturbation dans la synthèse de l’interféron gamma, ces effets peuvent être associés à un effet sélectif sur les cytokines ;
  • inhibition de la pré- et/ou post-transcription de l’ADN et de l’ARN. Le médicament supprime activement les formes asexuées d’érythrocytes, ainsi que les gamètes de Plasmodium vivax et de Plasmodium malariae, qui disparaissent du sang presque simultanément avec les formes asexuées.

Comment prendre, posologie

La dose quotidienne recommandée d’hydroxychloroquine est généralement basée sur le poids corporel :

  • pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde chez les patients adultes, la dose peut être de 200 ou 400 mg par jour et ne doit pas dépasser 6,5 mg/kg de poids corporel par jour ;
  • pour le traitement du lupus érythémateux disséminé, la dose initiale moyenne chez l’adulte est de 400 mg une à deux fois par jour avec un passage à une dose d’entretien de 200 à 400 mg en cas d’utilisation au long cours ;
  • la dose d’hydroxychloroquine le premier jour du traitement des crises aiguës de paludisme ne doit pas dépasser 1200 mg.

Quels sont les effets secondaires du Plaquenil?

Les principaux effets secondaires de l’hydroxychloroquine sont décrits dans la notice médicale d’utilisation du médicament. Les plus graves sont :

  • rétinopathie après une utilisation prolongée, avec des modifications de la perception des couleurs et des anomalies du champ visuel ;
  • hypoglycémie sévère, y compris perte de conscience, pouvant mettre la vie des patients en danger, qu’ils prennent ou non des médicaments hypoglycémiants ;
  • effets cardiotoxiques – surviennent rarement, mais des complications graves du traitement à l’hydroxychloroquine ont été décrites, notamment des troubles aigus de la conduction cardiaque (allongement de l’intervalle QT, arythmies ventriculaires) ;
  • également des maladies neurologiques, hépatiques et cutanées, des réactions allergiques.

Le risque et la gravité des effets secondaires peuvent augmenter avec des doses plus élevées d’hydroxychloroquine.
Les patients prenant des médicaments contenant de l’hydroxychloroquine, comme tout autre médicament, doivent suivre les instructions médicales d’utilisation. Les patients doivent toujours consulter un spécialiste et ne doivent pas prendre Plaquenil sans prescription médicale.

L’OMS indique clairement qu’il n’existe actuellement aucun résultat d’essai clinique fiable sur l’utilisation du Plaquenil pour le traitement du COVID-19 et indique qu’une telle utilisation du médicament est son utilisation en dehors de l’enregistrement. Le fabricant de Plaquenil, Sanofi, déclare également qu’il n’existe actuellement aucune donnée clinique fiable sur l’utilisation de Plaquenil pour le traitement du COVID-19.

Covid-19 : Plaquenil est efficace en labo, mais pas en situation réelle.

En juillet 2021, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé qu’elle arrêtait les essais de Plaquenil, Lopinavir / Ritonavir, car ils n’ont montré aucune réduction notable de la mortalité chez les patients COVID-19 hospitalisés par rapport aux traitements standard.

La décision d’interrompre l’essai de ces médicaments a été prise sur recommandation du сomité directeur de la recherche internationale. Les résultats préliminaires ont été présentés au Sommet de l’OMS sur la recherche et l’innovation le 2 juillet.

Ils ont montré que ni le médicament antipaludique Plaquenil, également connu sous le nom d’hydroxychloroquine, ni l’association lopinavir/ritonavir utilisée pour traiter le VIH, par rapport aux thérapies standard, n’ont entraîné de réduction significative de la mortalité des patients.

Dans le même temps, il n’existe toujours pas de données fiables montrant que l’un de ces médicaments entraîne une augmentation de la mortalité. Dans le même temps, certaines données de laboratoire clinique provenant d’études connexes donnent lieu à une réflexion sur l’innocuité de ces médicaments.

Cependant, l’OMS souligne que le Plaquenil et l’association lopinavir/ritonavir peuvent continuer à être utilisés dans d’autres essais cliniques à titre préventif avant et après COVID-19.